Pont de la confédération

Le Pont de la Confédération relie deux provinces de l’est du Canada, l’Île-du-Prince-Édouard et le Nouveau-Brunswick, afin de faciliter les déplacements dans les Maritimes. Le pont arqué de 12,9 kilomètres (8 miles) est le plus long pont du monde qui surplombe des eaux prises par les glaces. Quinze ans suivant sa construction, il demeure l’une des plus grandes réalisations techniques canadiennes du 20e siècle.

Dans les années 1980, un débat passionné a surgi quant au remplacement du traversier en service par un lien permanent. Les agriculteurs, les pêcheurs, les exploitants d’entreprises touristiques et les résidents de l’Île-du-Prince-Édouard ne s’entendaient pas sur la façon dont l’accès à l’année à la partie continentale modifierait leur vie et leur moyen de subsistance. Finalement, il a été convenu que la décision sans appel se prendrait à la suite d’un référendum. Le ministère fédéral de Travaux publics et Services gouvernementaux Canada a sélectionné son modèle de pont préféré parmi diverses propositions provenant du secteur privé et le 18 janvier 1988, le premier ministre Joseph Ghiz a demandé aux habitants de l’Île-du-Prince-Édouard de statuer par vote. Ainsi, 59,4 % des habitants de l’Île étaient en faveur pour un lien permanent.

Après quatre ans de construction et grâce à plus de 5 000 travailleurs locaux, le Pont de la Confédération a été ouvert à la circulation le 31 mai 1997.

Aujourd’hui, Strait Crossing Bridge Limited exploite le Pont de la Confédération. Son siège social est situé tout près du pont, à Borden-Carleton, Île-du-Prince-Édouard.